Mise en oeuvre

Le Grenelle de l’environnement exige des artisans de la rénovation du bâtiment, une veille et une mise à niveau constantes pour s’adapter aux nouvelles obligations
De multiples prérogatives s’imposent à eux :

  • S’informer des nouvelles normes.
  • Chercher des modes de construction et de mise en œuvre plus pertinents.
  • Utiliser des matériaux plus sains pour la santé des ouvriers et des occupants.
  • Avoir une gestion plus vertueuse de leurs chantiers.

Dans un chantier de rénovation du bâtiment, quelque soit son ampleur, les entreprises et les artisans sont des maillons essentiels de la chaîne.

Les certifications:

Certifiés Qualibat, Eco Artisan, Promotelec ou autres qualifications, ils ont le souci de la qualité, du respect des délais et des coûts.

Le choix des partenaires de la rénovation du bâtiment et l’attention portée à leur spécialité dans la phase d’appel d’offre sont déterminants pour assurer des chantiers de qualité.

« Parce qu’ils arrivent chronologiquement en second sur le chantier, les corps d’état du second œuvre sont improprement appelés « secondaires ». Or, ils contribuent environ à concurrence des deux tiers dans la valeur d’une construction. Ils lui confèrent l’essentiel de sa substance, notamment au regard des exigences nouvelles de qualité « à vivre » et de développement durable… »
Syndicat National du Second Œuvre.