Alienum phaedrum torquatos nec eu, vis detraxit periculis ex, nihil expetendis in mei. Mei an pericula euripidis, hinc partem ei est. Eos ei nisl graecis, vix aperiri consequat aneius.

 
Actus

Les matériaux Biosourcés

Les matériaux Biosourcés

Les matériaux biosourcés, qu’est ce que c’est ?

Les matériaux biosourcéx désignent des matériaux dont la matière première est d’origine biologique. Il s’agit généralement de matières biomasse animale ou végétale renouvelables, dont la production a nécessité très peu de transformation ou d’énergie. Le recours aux ressources fossiles est donc exclu.

Les matériaux  biosourcés de construction souffrent d’une image encore floue. Pourtant ils connaissent un véritable engouement et sortent aujourd’hui du domaine expérimental pour entrer dans celui de la grande échelle.

Ils sont principalement utilisés dans le cadre de l’isolation thermique ou acoustique. Comme l’utilisation de la laine de bois, de la paille, du liège ou de la laine de mouton. Mais, il est également possible d’utiliser des matériaux biosourcés dans la composition du béton et des mortiers (béton de chanvre, de bois, de lin, etc.) ; ou pour la chimie du bâtiment (colles, peintures, etc.).

Le chanvre, un isolant performant.

le miscanthus matière première du bloc porteur en beton

Les matériaux biosourcés, qu’est ce que c’est ?

Les matériaux biosourcéx désignent des matériaux dont la matière première est d’origine biologique. Il s’agit généralement de matières biomasse animale ou végétale renouvelables, dont la production a nécessité très peu de transformation ou d’énergie. Le recours aux ressources fossiles est donc exclu.

Les matériaux  biosourcés de construction souffrent d’une image encore floue. Pourtant ils connaissent un véritable engouement et sortent aujourd’hui du domaine expérimental pour entrer dans celui de la grande échelle.

Ils sont principalement utilisés dans le cadre de l’isolation thermique ou acoustique. Comme l’utilisation de la laine de bois, de la paille, du liège ou de la laine de mouton. Mais, il est également possible d’utiliser des matériaux biosourcés dans la composition du béton et des mortiers (béton de chanvre, de bois, de lin, etc.) ; ou pour la chimie du bâtiment (colles, peintures, etc.).

L’emploi de matériaux biosourcés se fait donc dans le respect de l’environnement, car il contribue à réduire l’empreinte énergétique. Leur emploi répond aussi au besoin d’utiliser des matériaux comportant le moins de risque possible pour la santé, et qui sont potentiellement avantageux pour l’économie locale. Dans ce dernier cas, ce type de matériaux valorise les ressources locales et favorise l’économie circulaire.

Les matériaux biosourcés : performances élevées

Selon de nombreux experts en bâtiment et en construction, les matériaux biosourcés sont capables de contribuer à la réduction de 50 % des émissions de dioxyde de carbone. Un autre de leur avantage, est qu’ils sont des propriétés isolantes supérieures de 20 % par rapport aux matériaux isolants traditionnellement utilisés en construction. Ces qualités expliquent qu’il est considéré comme un véritable atout, dans le but de réaliser des économies de chauffage et de climatisation.

Le confort thermique est optimisé quelque soit la saison. Parce que les isolants d’origine biosourcés sont performants contre le froid, mais également efficaces contre la chaleur estivale. En outre, les améliorations constantes dans leur processus de production, devraient entraîner des coûts de construction inférieurs de 15%. De même qu’une réduction de 5 % au niveau de l’énergie totale dépensée au cours de la durée de vie d’un bâtiment.

Le label réglementaire d’état Bâtiment Biosourcé permet de mettre en lumière la qualité environnementale des bâtiments neufs (ou partie neuve) qui intègre une part significative de matériaux biosourcés dans leur construction : comme par exemple le bois, le chanvre, la paille, la laine de mouton ou les plumes.